Le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs destiné à la population

Les catastrophes naturelles ou technologiques peuvent entraîner des conséquences humaines et matérielles de grande ampleur. La Ville a donc un rôle à jouer dans la prévention des risques majeurs, ainsi que dans la gestion de ces risques. C'est pourquoi l'information préventive des poulations est donc obligatoire. 

Le Maire est tenu de responsabiliser les citoyens face aux risques majeurs. C’est la raison pour laquelle il multiplie les actions de prévention, d’information et de communication afin de se tenir prêt à réagir.  

Elaboré en septembre 2009 et remis à jour en février 2022, conformément à la réglementation (R125-9 et R125-14 du code l’Environnement), le DICRIM est un document réalisé par le Maire et librement consultable en Mairie.

Il a pour objectif d’informer tout citoyen sur :

  • les risques naturels et technologiques
  • les conséquences sur les personnes et les biens
  • les mesures individuelles et collectives de prévention, de protection et de sauvegarde mises en œuvre
  • les événements et accidents significatifs survenus dans la commune (circulaire du 20 juin 2005)
  • les moyens d’alerte en cas d'évènement ou de danger  

En somme, Le DICRIM comprend de manière générale la description des risques naturels et technologiques auxquels la commune est soumise  et de leurs conséquences prévisibles, l'exposé des mesures de prévention, de protection et de sauvegarde répondant aux risques majeurs susceptibles d'affecter la commune, les consignes de sécurité ainsi que les mesures  du Plan Communal de Sauvegarde (PCS), s'il existe. Le DICRIM est établi dans la commune pour laquelle il existe un plan particulier d'intervention (PPI) comme c'est le cas à Petit-Couronne.

L’ALERTE

Chaque entreprise classée SEVESO intégrée dans un plan particulier d’intervention (PPI) prévoyant l’organisation des secours en cas d’accident susceptible d’avoir des répercussions à l’extérieur du site industriel est dotée d’une sirène d’alerte audible par les habitants proches de l’établissement industriel à risques.

Des essais de sirènes d’alerte sont effectués tous les 1er mercredis de chaque mois à 12 h. En complément, la commune est également dotée d’un système d’alerte téléphonique automatique utilisé en cas de risques majeurs technologiques ou naturels.

En cas d’incident grave en cours ou imminent, la population doit être alertée par le signal d’alerte national. Ce signal consiste en 3 émissions successives d’un son modulé d’une durée de 1 minute et 41 secondes chacune séparées par des intervalles de 5 secondes.

Fin de l'alerte

Lorsque tout risque est écarté pour les populations le signal de fin d’alerte est déclenché. Ce signal consiste en une émission continue d’un son à fréquence fixe de 30 secondes

Télécharger le DICRIM

DICRIM 2022

Télécharger
Taille: 2.72 Mo Extension: pdf

Que faire en cas d'alerte ?

Les bons réflexes en cas d'alerte

  • Mettez-vous à l'abri

  • Ecoutez la radio (France bleu 100.1 MHZ)

  • Respectez les consignes formulées par les autorités