Vous êtes ici : Accueil / Votre ville / Patrimoine / Patrimoines et imaginaires de la raffinerie de Petit-Cour... / Projet culturel de territoire

Votre ville

Projet culturel de territoire

La raffinerie de Petit-Couronne a profondément imprimé sa marque sur le développement urbain, économique, social  et culturel de la commune. Aujourd'hui, ce site n'est pas une friche mais bien une reconversion industrielle. Pour accompagner la mutation de son territoire, la Ville a décidé d'engager un vaste programme d'actions culturelles intitulé "Patrimoines et imaginaires de la raffinerie de Petit-Couronne" avec le concours de différents partenaires pour lesquels il est apparu nécessaire de créer du lien entre passé, présent et futur.

L’objectif de ce projet est d’établir le socle d’une identité territoriale cohérente, et d’assurer au nouveau développement industriel sa légitimité en l’inscrivant dans une continuité historique. Ainsi, fin 2016 la Ville a constitué un Comité de pilotage, dont font partie la Région Normandie, la DRAC Normandie, la Métropole, la Fabrique des Patrimoines de Normandie, Valgo, et l’association des Anciens de la raffinerie. Jusqu’en 2029, année symbolique du Centenaire de la naissance de la raffinerie, ce comité va impulser plusieurs actions, dont certaines sont déjà en cours de réalisation.

Enquête ethnologique : mémoire vivante

La Ville a tout d’abord missionné le Pôle des Arts Urbains (POLAU) pour un accompagnement artistique et culturel du projet, en incluant une dimension de développement urbain. Au cours de l’année 2018, le POLAU a ainsi réalisé un travail de repérages, d'entretiens et d'analyses afin de proposer un plan d'actions, qui servira à nourrir l’ensemble des actions à venir. (POLAU)

Crédit : Vincent Moncorgé

L’enquête ethnologique a été réalisée sous forme d'interviews par le Laboratoire d'anthropologie filmée (Lab'AF) auprès des habitants, des anciens salariés, des sous-traitants n'habitant pas la commune voire des personnes ayant un lien direct ou indirect avec la raffinerie, afin de de faire revivre la mémoire de ce lieu emblématique qui a fait sa renommée et la fierte de ses habitants. La mémoire industrielle, technique, sociale et collective du site en pleine mutation ressurgit grâce aux vidéos du Lab’AF et la scénographie en extérieur de Stéphane Landais. L’étude a été réalisée avec le soutien de la Fabrique de patrimoines en Normandie, la Métropole Rouen Normandie, la DRAC Normandie et la Région Normandie. A l'occasion d'une d'une première restitution de leur travail, l’anthropologue Christian Lallier et la vidéaste ethnographe Mélodie Tabita duLab’Af (laboratoire d’anthropologie filmée) ont présenté le 4 mars dernier des extraits de films documentaires qu’ils ont réalisés, et qui illustrent au fil des témoignages l’héritage laissé par la raffinerie dans l’imaginaire collectif. L’enquête ethnologique se poursuivra en 2020, avec notamment la réalisation de 9 nouveaux courts métrages.   

Photo : Ville de Petit-Couronne

 
Haut de page