Vous êtes ici : Accueil / Services en ligne / Actualités / Incendie de la Chaumière

Services en ligne

Incendie de la Chaumière

C’est un bien triste événement qui s’est produit dans la soirée du mardi 23 avril : la jolie chaumière des Jardins Aquatiques a été victime d’un terrible incendie, qui l’a détruite en grande partie.

Alertés par des riverains de la rue Pierre Corneille, les pompiers de Grand-Quevilly et de Rouen et la Police Nationale sont intervenus vers 19h30, tandis que les agents municipaux d’astreinte étaient déjà sur les lieux et avaient sécurisé le périmètre. Le feu était très impressionnant, ils’est propagé très vite notamment en raison de la nature inflammable du toit de chaume.

Les pompiers ont maîtrisé l’incendie avec l’aide de deux lances, et ont ensuite utilisé des caméras thermiques pour s’assurer qu’il ne restait plus de points chauds. L’intervention s’est achevée aux alentours de 23h. La toiture a été entièrement détruite, ainsi qu’une bonne partie de la structure du bâtiment. Fort heureusement, aucun blessé n’est à déplorer, et il n’y pas eu de dégât collatéral, si ce n’est la serrure du portail qui a été endommagée et remplacée dès le lendemain par les agents du Centre Technique municipal.

Cette chaumière faisait partie intégrante du paysage communal et apportait du cachet au caractère bucolique des Jardins Aquatiques.Elle servait de local technique pour les manifestations municipales telles que l’Archifête et la Chasse aux œufs, et elle abritait aussi les toilettes du square. Elle venait d’être vidée, il ne restait plus à l’intérieur qu’un peu de matériel de nettoyage.

La chaumière était à l’origine un ancien wagon, qui avait été habillé et auquel avaient étaient accolés des sanitaires. Ce n’est pas la première fois qu’elle subit l’épreuve du feu. Une partie de sa toiture avait déjà été détruite par un incendie en avril 1994. A l’époque, un gardien y logeait,et elle avait été restaurée à l’identique.

A l’heure actuelle l’origine de cet incendie n’a pas encore été déterminée. La Municipalité a décidé de porter plainte pour qu’une enquête soit menée, et un dossier a été constitué auprès de l’assurance afin d’envisager l’avenir que la Ville pourra donner à ce bâtiment.

Avant

Après

Les autres actualités

Actualités précédentes
Actualités suivantes
 
Haut de page