Suivez-nous sur :

Vous êtes ici : Accueil / Services en ligne / Actualités / Histoire

Services en ligne

Histoire

La gare de Petit-Couronne.

Rénovée par un propriétaire privé et située dans un cadre verdoyant préservé de toute agitation, la gare de Petit-Couronne semble plutôt insolite dans le paysage. Pourtant pendant presqu’un siècle, elle fut l’un des endroits les plus fréquentés de la commune. 

 

Un peu d'histoire...

L’apparition du chemin de fer au 19e siècle bouleverse les modes de déplacement. Des compagnies privées sont créées à travers tout le pays. L’une d’entre elles, la Compagnie des Chemins de Fer de Rouen à Orléans, concerne plus particulièrement Petit-Couronne. Sur un tronçon de 23 km reliant Elbeuf à la gare d’Orléans située sur la rive gauche de Rouen, elle projette la construction de 7 stations ainsi que des ponts, des viaducs.

Le 5 février 1874, le Conseil Municipal approuve les plans concernant Petit-Couronne.  Il comprend une gare de marchandises, une autre des voyageurs ainsi que 2 postes de garde barrière, l’un situé près de la gare,l’autre au lieu-dit du Moulin.

Devant les difficultés engendrées par le coût de travaux gigantesques, l’Etat fait l’acquisition de la compagnie en 1878 et la ligne est inaugurée le 7 janvier 1883 par un train quittant Rouen avec 600 invités.

Ensuite la ligne vit au rythme des passages d’un train omnibus jusqu’à la guerre puis d’un autorail. Deux fois parjour, ils transportent principalement des ouvriers et des écoliers. Lesfréquences sont doublées lors de foires Saint-Romain (Rouen) et Saint-Gilles (Elbeuf). Les pêcheurs et artisans y expédient leurs marchandises. C’est de là que Monsieur Périer envoie ses «machines en tous genres à boucher les bouteilles» dans toute la France.

Parfois ce quotidien est bouleversé :

En 1897, un déraillement a lieu avant l' arrivée du train en gare. Deux wagons sont broyés provoquant 1 mort et 10 blessés.

En 1906, c’est par un train spécial que le Préfet et les notabilités célébrant le 3e Centenaire de Corneille arrive à Petit-Couronne. Ils sont accueillis en grande pompe par la fanfare, les enfants des écoles et la municipalité.

Vers 1950, la ligne devient de moins fréquentée car les ouvriers utilisent les navettes de car mises en service par leur usine. Elle ferme en 1965, étant desservie depuis 6 ans déjà par un autocar.

Peu à peu, la gare est laissée à l’abandon jusqu’à son rachat en 2000. La ligne, quant à elle a connu un regain d’activité en 1992 grâce à une association de passionnés qui a exploité un train touristique pendant 5 ans.

Peinture de José Billaux

Les autres actualités

Actualités précédentes
Actualités suivantes
 
Haut de page