Vous êtes ici : Accueil / Services en ligne / Actualités / Patrimoine

Services en ligne

Patrimoine

Le colombier

 Au 1417 de la rue Aristide Briand,derrière la boulangerie Louhichi, il existait autrefois un colombier situé dans une cour commune. Le cadastre montre à cet endroit un lieu-dit appelé « la Forge », et l’édifice était dénommé « le colombier de la forge » ou « le colombier de la maréchalerie ».Il appartenait à la famille Périer dont la plupart des membres ont exercé le métier de forgeron ou de maréchal-ferrant.Leur patronyme apparaît dans les registres paroissiaux à partir de 1721, se transmettant de génération en génération pendant plus de 200 ans. Si sa construction date de l’époque de Pierre Corneille (1606-1684) comme semble l’attester la carte postale (voir visuel), alors son bâtisseur n’appartiendrait pas à cette famille.  Sous l’Ancien Régime, le roturier qui souhaitait bâtir un colombier devait répondre à un certain nombre de prescriptions édictées par la Coutume de Normandie. Celui de Petit-Couronne enfreignait la réglementation. Alors que la plupart était de plain-pied et de forme cylindrique, l’édifice Petit-Couronnais était carré, construit au dessus d’un puits et soutenu par 4 piliers en briques. Un acte notarié datant de 1873 ajoute qu’une pierre à usage d’abreuvoir était adossée au puits.

Le colombier était l’un des principaux privilèges du seigneur, dont les pigeons se nourrissaient sur les terres des paysans et provoquaient de lourds préjudices. Ce privilège,objet de beaucoup de récriminations, fut aboli dans la nuit du 4 août 1789.En le construisant ainsi, son bâtisseur voulait sans doute se soustraire aux droits féodaux. Sur l’une des façades était cloué un intriguant petit personnage. Il s’agissait peut-être d’un robin, c'est-à-dire un homme de loi. Le propriétaire facétieux voulait-il se moquer, voire provoquer le seigneur des lieux ?Le colombier fut détruit au début des années 1930. Le progrès du 20e siècle, avec l’apparition de l’automobile, lui fut fatal car il gênait les livraisons de farine et l’accès aux garages nouvellement construits à proximité.

Les autres actualités

Actualités précédentes
Actualités suivantes
 
Haut de page