Vous êtes ici : Accueil / Services en ligne / Actualités / Agenda 21

Services en ligne

Agenda 21

Afin de répondre aux nouveaux enjeux de la biodiversité, la Ville met en place une nouvelle méthode de gestion différenciée des espaces verts. Celle-ci nous invite à porter un nouveau regard sur ces espaces, qui seront entretenus de différentes manières pour s’adapter à leurs spécificités. 

Dans le cadre de l’Agenda 21, l’entomologiste Philippe Bérenger-Lévêque a étudié la faune et la flore de la commune aux côtés du service développement durable. Il a identifié plusieurs essences particulières et rares qu’il estessentiel de protéger, tout comme des insectes dont la préservation dépend de celles des fleurs qu’ils butinent.

Préserver la biodiversité

Suite à cet état des lieux, un programme pluriannuel d’actions va être déployé afin de favoriser la biodiversité. Pour 2015-2016, l’accent sera porté sur le secteur de la rue de la Pierre d’Etat, dans le périmètre des rues Soutine, Watteau, Monet et Brémontier, ainsi que le Bois des Roses et l’arrière de la rue Beccles dont la flore comprend des éléments remarquables à protéger. Ainsi, les coupes seront désormais plus espacées dans les espaces verts situés dans ce secteur, avec des zones particulières à respecter qui seront délimitées. Un fauchage aura lieu deux fois par an. Les abords des propriétés seront cependant toujours tondus quatre fois par an, et les chemins piétonniers seront entretenus régulièrement.

Une démarche progressive

La biodiversité est également remarquable au niveau du merlon de la Sud 3, une zone particulière restera à l’état naturel, et le merlon en face du lotissement du Jardin des Bocquets sera maintenu avec deux fauchages annuels. Prochainement,des nichoirs à mésanges seront installés dans les Jardins Aquatiques, dans le bois des Roses et dans le parc des Tourelles, ainsi que des hôtels à insectes dans les massifs devant les Jardins Aquatiques, dans l’objectif d’accueillir et préserver la faune auxiliaire et ne plus utiliser d’insecticides. Cette démarche s’inscrit dans le prolongement du travail déjà mené depuis quelques années par le service des espaces verts en matière de gestion différenciée.

 Nouvelles méthodes, nouveau regard !

La gestion différenciée consiste aussi à ne pas appliquer à tous les espaces, la même nature de soin. Un « jardin en mouvement »,où les végétaux se développent librement, a été mis en place sur l’esplanade Louise Michel, derrière le cimetière. Les tontes pourront être plus espacées dans certains endroits. Il n’est pas non plus nécessaire d’intervenir régulièrement pour tailler les arbres, sauf lorsque la sécurité l’impose. Pour pallier l’utilisation de produits phytosanitaires, des techniques alternatives de désherbage (désherbage thermique ou manuel) sont employées, mais elles peuvent ne pas toujours donner le même résultat et laisser apparaître quelques repousses qu’il faut apprendre à tolérer ! La nature n’a pas besoin d’être domptée pour être belle, seuls les détritus nuisent à la propreté. La Ville s’inscrit ainsi dans une démarche collective, menée à l’échelle de la Métropole Rouen Normandie.

 Des plaquettes de communication métropole sont disponibles à l’accueil de la mairie, une pour mieux appréhender cette notion de gestion différenciée et l’autre sur les conseils pratiques à la mise en place d’un jardin durable..

Les autres actualités

Actualités précédentes
Actualités suivantes
 
Haut de page